Vendanges

Dès la création de la Maison de la Polyculture, inaugurée en 1988, la création d’une activité liée aux vendanges a été engagée.

Deux enseignants du primaire – Marie-Thérèse, également épouse d’un viticulteur de Lucey, et Michel dont c’était la maison familiale – vont créer cette animation.

Les premières classes ayant bénéficié de ce programme furent les classes des deux créateurs puis d’autres écoles vinrent découvrir ces nouvelles activités.

6 ateliers étaient proposés aux élèves et les possibilité communales en terme de vestiaires, de terrain de foot et de salle pour pique -nique ont été mises à profit.

La récolte du raisin se faisait alors dans des rangs de vignes mis à disposition par des viticulteurs, l’atelier pressoir à l’intérieur du musée précédait l’atelier du goût et le programme se terminait par la découverte de la cave Lelièvre.

L’encadrement des ateliers était assuré par la salariée de l’association et avec le renfort de salariés d’autre sites du Parc naturel régional de Lorraine .

Maintenant :

L’association n’a plus de salarié et elle a évolué en faisant appel uniquement au bénévolat (18 animatrices et animateurs en 2020). Elle est devenue autonome, également, pour la récolte du raisin qui se fait dans deux vignes qu’elle gère et entretient totalement. La cave Lelièvre continue d’accueillir 4 classes, chaque jour, même pendant ses propres vendanges. (Le domaine Migot ouvre également ses portes si nécessaire).

Les contraintes horaires liées aux transports scolaires étant devenues plus restrictives, l’animation propose aujourd’hui 4 ateliers : vendanges, pressoir, goût et cave. Deux ateliers qui n’étaient pas directement liés  aux vendanges, mais plutôt à la découverte du village, ont été retirés du programme ou en libre-accès le temps de midi.

Ce programme pédagogique rencontre un succès certain et, chaque année, 56 classes sont accueillies soit plus de 1500 élèves encadrés par plus de 200 accompagnants adultes. Régulièrement, une trentaine de classes sont  mises en liste d’attente pour l’année suivante.

Après plus de trente années d’activité, on peut estimer que plus de 40 000 élèves ont participé aux vendanges pédagogiques.

On rencontre aujourd’hui des enseignants(es) avec leur classe alors qu’ils étaient venus comme élèves ou encore des parents accompagnant leurs petits-enfants. Ils étaient déjà là 25 ans plus tôt…

Chanvre

Avec l’expérience acquise grâce à l’activité vendanges, l’association avait eu l’idée, il y a une quinzaine d’années, de créer une nouvelle activité destinée aux élèves des écoles primaires. En s’appuyant sur le site des Roises et le matériel du musée, un programme «chanvre» avait ainsi été créé. Les ateliers de découverte étaient alors complétés par  un travail de cordage assuré par un ancien cordier et des outils anciens. Grâce au concours du Parc naturel régional de Lorraine, des petits métiers à tisser vinrent compléter l’outillage. Mais le tisserand prévu pour la mise en place et la formation des animateurs quitta le Toulois à la même période.

Cette activité fut alors interrompue.

Il y a 5 ans, l’équipe d’animation reprend cette idée. Le Parc naturel proposa le concours d’une jeune tisserande pour assurer la formation des animateurs (trices) de l’association désormais capables de monter une «chaîne» de tissage et de faire fonctionner les métiers, un nouveau programme est mis en place. Dans le même temps, quelques mètres carrés du jardin sont utilisés en chanvrière, la formation à cette culture ayant été assurée par un groupement d’agriculteurs mosellans s’étant diversifié dans la culture du chanvre.

4 ateliers sont désormais proposés aux écoles :

  • découverte et visite du jardin d’eau des Roises
  • étude de paysage, visite de la chanvrière et découverte des utilisations actuelles du chanvre
  • cordage sur outils anciens ; chaque classe emporte ensuite la corde que les élèves ont fabriquée
  • tissage sur des métiers adaptés à la taille des enfants.

Les ateliers sont encadrés par 7 personnes au moins. Une douzaine d’animatrices et animateurs peuvent prendre en charge cette activité qui se déroule au printemps, fin avril ou en mai.

Pour la bonne qualité de cette activité, notre association assure l’entretien de la chanvrière, de l’outillage -machine à corder et métiers à tisser -et prend une part active à l’entretien du jardin d’eau des Roises en lien avec la commune et avec les conseils du CAUE (conseil architecture urbanisme et environnement du conseil départemental).

Cette activité est labellisée dans le cadre de la charte Education du Parc Naturel Régional de Lorraine avec le concours de l’Education Nationale